Vous êtes propriétaire d’un ancien logement et vous envisagez de le rénover, mais manquez de fonds pour soutenir les travaux ? Pas de soucis, nous avons rassemblé pour vous quelques aides à la rénovation domiciliaire pour vous aider à transformer votre rêve en réalité.

Que vous souhaitiez apporter quelques touches de finition à votre maison à l’aide d’un travail de peinture ou la transformer complètement, il existe des options pour vous vous aider efficacement.

Les systèmes d’aide à la rénovation domiciliaire

Tout projet de rénovation domiciliaire grand ou petit, peut être très consommateur d’énergie et d’argent. Voici quelques aides financières qui vous permettront de réaliser vos projets de rénovation.

Le prêt sur valeur domiciliaire

C’est probablement la manière la plus courante d’emprunter de l’argent lorsqu’ils veulent rénover. Il s’agit d’emprunter sur la valeur actuelle de votre maison, avant toute rénovation à valeur ajoutée. Vous ne pourrez pas emprunter la pleine valeur de votre maison, soit jusqu’à 80% de sa valeur si vous en êtes propriétaire. Un problème potentiel est que le coût de vos rénovations peut en fait être plus élevé que la valeur nette dont vous disposez.

Le prêt de construction

Il est similaire au prêt sur valeur domiciliaire, sauf que le prêteur prendra en compte la valeur finale de votre maison après la rénovation. Vous ne recevrez donc pas le montant total du prêt à l’avance, mais un montant échelonné sur une période donnée.

La marge de crédit

Il est idéal pour les rénovations à cours ou à long terme. Lorsque vous postulez, vous pouvez établir une ligne de crédit renouvelable à laquelle vous pouvez accéder à tout moment jusqu’à votre limite approuvée.

Vous ne payez des intérêts que sur les fonds que vous utilisez et, au fur et à mesure que vous payez votre solde, vous pouvez réemprunter les fonds inutilisés sans faire une nouvelle demande.

Cependant, il faites attention à ne pas vous tromper en termes du service, assurez-vous de pouvoir effectuer des remboursements sur la marge de crédit correspondant.

Lisez également notre guide immobilier.

Le prêt personnel

Si vous ne faites que des rénovations mineures, les prêts personnels sont généralement plafonnés à environ 30000€. Cela peut convenir, mais leurs taux d’intérêt sont plus élevés que sur les prêts sur valeur domiciliaire.

Les cartes de crédit

Cette option n’est valable que si vous souhaitez entreprendre de très petits projets de rénovation. Les taux d’intérêt sont généralement beaucoup plus élevés que ceux des prêts hypothécaires, mais pour un très petit projet, ces intérêts supplémentaires peuvent en fait être inférieurs aux frais d’établissement de prêt.

Le prêt hypothécaire

Si vous prévoyez de transformer complètement votre maison et de subir une rénovation majeure, cela peut être une bonne option. Car, vous pouvez répartir le coût sur une longue période. Vous pourriez même emprunter jusqu’à 90% de la valeur de votre maison et profiter des taux hypothécaires, qui sont souvent inférieurs aux taux des cartes de crédit et des prêts personnels.

Quelles sont les aides financières à la réhabilitation immobilière en France ?

D’une manière générale, il existe des subventions pour les propriétaires occupants. Ces subventions sont accessibles à toute personne résidant dans le pays, sous réserve d’un test de ressources. Ces subventions sont cumulatives, de sorte qu’il est possible de recevoir plus d’un type de subvention ainsi que d’autres formes d’aide.

La subvention d’amélioration

Elle est de 20% du coût des travaux, sous réserve d’une subvention maximale de 13 000 €. Exceptionnellement, lorsque le bien est considéré comme insalubre, la subvention peut aller jusqu’à 50%, sous réserve d’un plafond de coût de 30 000 €.

La subvention pour la conservation de l’énergie

En plus de la subvention d’amélioration, il est également possible de recevoir une subvention pour les travaux d’économie d’énergie, qui est aidée au taux de 20% à 35% (en fonction de vos revenus), sous réserve d’un maximum de 13 000 €.

Les conseils départementaux et régionaux offrent également des subventions, mais le plus souvent, ce que vous recevez d’une part, vous le perdrez de l’autre. Toutes ces subventions sont gérées par l’agence d’amélioration du logement ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat).

Il existe des bureaux de l’ANAH dans tous les départements, et dans les zones d’amélioration appelées Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH), vous trouverez y également des succursales.

L’Eco-PTZ

Encore appelé Eco-prêt, c’est un prêt subventionné par le gouvernement accessible à toute personne souhaitant améliorer l’efficacité énergétique de sa résidence principale, quel que soit son niveau de revenu.

La demande d’Eco-PTZ se fait via un établissement de crédit financier, dont certaines banques, et doit être accompagnée d’un devis détaillé du cabinet qui réalisera les travaux, ou de leur facture si les travaux sont déjà terminés. Remarque: les travaux doivent être terminés dans les 03 ans suivant l’application de l’Eco-PTZ.

MaPrimeRénov

La transition énergétique en France est, pour les particuliers, massivement financée par l’Etat. Jusqu’à fin 2019, la principale forme d’aide financière à la rénovation domestique était un crédit d’impôt appelé Crédit d’Impôt de la Transition Énergétique (CITE). Mais, depuis 2020, ce crédit d’impôt est en cours de suppression, pour être remplacé par un système de subventions appelé MaPrimeRenov.

Le principal changement est que la subvention est octroyée à la fin des travaux et non plus après la soumission de votre déclaration de revenus. Il est également possible d’obtenir des acomptes provisionnels.

MaPrimeRenov

Personnes éligibles

La subvention est offerte à :

  • Les personnes à faible revenu vivant dans des propriétés à faible rendement énergétique ;
  • Tous les propriétaires, à condition que la maison soit leur résidence principale et ait été construite il y a plus de deux ans ;
  • Les propriétaires vivant en copropriété (copropriétaires), dont la subvention est octroyée par l’intermédiaire des agents gérants, le syndicat. Pour être éligibles, les copropriétaires devront réaliser des travaux générant une économie d’énergie d’au moins 35% et ils devront être essentiellement composés de résidences principales (75% minimum) ;
  • Les ménages individuels : bien que l’aide soit universelle, le niveau de la subvention et des travaux éligibles est fonction du revenu des ménages et des améliorations d’efficacité énergétique obtenues.

Conditions d’éligibilité

En France, l’agence nationale de l’habitat (ANAH), en charge du programme de financement des restaurations couteuses a énuméré certains des critères pour les projets éligibles. Ces critères peuvent varier en fonction de votre région ou département.  Ce sont les suivants :

  • Les propriétés à restaurer doivent avoir au moins 15 ans ;
  • Les travaux de rénovation nécessaires doivent totaliser au moins 1500€ sauf si les occupants ont des revenus faibles ;
  • Les travaux doivent être réalisés par des professionnels du bâtiment ;
  • Vous devez habiter la propriété pendant au moins six ans après la rénovation ;
  • La propriété doit être adaptée aux personnes handicapées ;
  • Le logement doit être isolé pour la rendre plus écologique.

Conclusion

En définitive, la rénovation d’un logement ancien sans fonds est tout à fait possible grâce aux subventions et prêts gouvernementaux, à condition de respecter les termes et critères d’éligibilité. Mais, quelle que soit la voie que vous empruntez, c’est toujours une bonne idée de trouver un planificateur financier de confiance pour vous aider à prendre la meilleure décision.