Vue d’ensemble des termes en immobilier

L’achat d’une maison exige des « pouvoirs surhumains » de compréhension du jargon de l’immobilier. Pour vous aider, voici une liste des termes les plus utilisés et leur signification.

vocabulaire immobilier

La période d’amortissement

Le nombre d’années nécessaires pour rembourser entièrement un prêt immobilier.

L’appréciation

L’augmentation de la valeur d’un bien immobilier.

L’estimation de la banque

Estimation par une banque de la valeur d’un bien immobilier. Elle est souvent plus prudente que la valeur marchande réelle.

Le financement relais

Un prêt à court terme utilisé pour permettre à un acheteur d’acheter une nouvelle propriété si le produit d’une autre qu’il a récemment vendue n’a pas encore été encaissé.

Le gain en capital

Le bénéfice sur la vente d’un bien d’équipement, comme une maison.

L’avertissement

Une notification sur le titre déclarant qu’une partie autre que le propriétaire peut avoir un intérêt dans la propriété.

« Caveat emptor »

Expression latine qui signifie « l’acheteur doit être vigilent ».

L’impôt sur les plus-values

Il s’agit d’un impôt prélevé sur le bénéfice tiré de la vente d’un bien d’investissement.

La contre-offre

Une nouvelle offre, faite après que la précédente ait été rejetée par le propriétaire.

L’amortissement

Une réduction de la valeur d’un actif au fil du temps.

Les décaissements

Les frais engagés par un agent immobilier, pouvant être répercutés sur le client, à l’exemple des frais de photographie et de publicité.

L’équité

La valeur que le propriétaire d’un bien a dans l’actif est supérieure à la dette due.

L’échange de contrat

Processus juridique qui crée un accord contraignant pour la vente d’un bien immobilier. Un dépôt est généralement versé à ce moment, et peut être confisqué si l’une des parties se retire du contrat.

L’exclusivité

Lorsqu’un vendeur a signé un accord visant à rendre un agent exclusivement responsable de la vente d’un bien immobilier pendant une période déterminée.

Les installations

Objets fixés à un bien d’une manière qui endommagerait l’objet ou la structure du bien s’ils devaient être enlevés, comme les étagères encastrées ou les tapis. Généralement inclus dans la vente d’un bien.

Le garant

Quelqu’un qui accepte de remplir un contrat si la partie principale du prêt fait défaut.

L’intérêt

Le montant payé par un emprunteur à un prêteur en plus du montant principal emprunté. Le taux d’intérêt peut être fixe, variable ou une combinaison des deux (prêt fractionné).

Le ratio prêt/valeur

La somme d’argent emprunté comparé à la valeur d’un bien. Lorsque le ratio prêt/valeur est élevé (plus de 80 %, par exemple), la banque est plus susceptible de faire payer une assurance aux prêteurs.

Le prix de réserve

Le prix le plus bas qu’un vendeur a accepté.

La date de règlement

La date à laquelle la vente d’un bien immobilier est finalisée. L’acheteur paie le vendeur et prend possession de la maison à ce moment.

Le droit de timbre

Taxe prélevée sur un contrat, calculée en pourcentage de la valeur celui-ci.

Le bail

Un bail est un contrat de location où le bailleur s’engage à procurer au  locataire la jouissance de son bien immobilier, moyennant un loyer que ce dernier devra lui verser sur une période bien déterminée.

La caution

La caution est un engagement demandé dans le cadre d’une location : par écrit, une personne s’engage à payer le loyer au bailleur en cas de défaut de paiement du locataire.

Le zonage

Un outil de planification urbaine utilisé par les autorités locales pour déterminer comment les terrains doivent être utilisées. Les exemples comprennent les zones résidentielles à faible densité, les zones résidentielles à forte densité, les zones à usage mixte et les centres métropolitains.